Actualités

Le samedi 29 janvier, le CFTA ouvre ses portes !
Le samedi 29 janvier 2022, le CFTA vous accueille lors de sa journée Portes Ouvertes. Venez rencontrer les formateurs, poser vos questions sur les formations, les échanges à l’international.

Venez nous rencontrer lors de nos Portes ouvertes !


Le CFTA de Montfort sur Meu ouvre ses portes le samedi 29 janvier 2022 de 9h à 17h. L’occasion idéale de rencontrer notre équipe de professionnels ! C’est aussi le moment pour échanger autour des formations, poser vos questions sur la recherche de stages ou d’apprentissage.
L’opération portes ouvertes c’est aussi découvrir le fonctionnement du CFTA, son ouverture à l’international grâce aux stages à l’étranger, les visites d’exploitation ou encore l’intervention de professionnels auprès des apprenants.

Découvrez nos formations


Le CFTA dispense des formations du Bac Pro à la Licence Professionnelle en formation initiale ou en apprentissage.
  • Bac Professionnel CGEA – support agricole / support équin : ce BAC PRO permet de développer et gérer une exploitation agricole, tous types d’élevage (vaches laitières, bovins viandes, porcs, chèvres, brebis…) en prenant les décisions adéquates.
  • BTS ACSE : ce BTS accessible après un Bac a pour objectif de former des cadres capables d’apporter un conseil global en entreprise agricole et de s’adapter aux réalités technico-économiques de demain.
  • Conducteurs de travaux en ETA : cette formation de niveau Bac +2 a pour objectif de former des responsables d’entreprises de travaux agricoles et ruraux pour les aider à mieux maîtriser divers domaines au sein de l’entreprise et faciliter la prise de décision.

Résultats du concours photo [Qui aura le plus de like ?]
Le 30 novembre se clôturait le concours photo du CFTA sur les réseaux sociaux. Les jeunes du BTS 1 ACSE nous ont fait découvrir leur région de stage !

Le lauréat du concours


32 jeunes étaient en compétition pour ce concours ! Chacun avait pour mission de se prendre en photo avec le drapeau du CFTA. Après plusieurs jours de vote, une photo a comptabilisé 233 votes sur l’ensemble des comptes réseaux sociaux du CFTA.

Il s’agit de Célestine J. en stage en Charente, dans la commune de Bourg-Charente en région Nouvelle-Aquitaine.

Pour compléter le podium, Anaëlle R. en stage dans l’Orne, dans la commune de la Chapelle-près-Sées en région Normandie arrive en deuxième position avec 232 votes. Puis Léandre R. en stage en Ille-et-Vilaine, dans la commune de Bédée en région Bretagne arrive en troisième position avec 143 votes.

Découvrir la France


Ce concours c’est aussi l’occasion de mettre en avant les stages hors région au CFTA. Les jeunes partent découvrir des exploitations dans toute la France. Ce stage était l’occasion de découvrir une autre facette de l’exploitation, la vente directe.

Une nouvelle édition du CFT’ival du CFTA !
L’édition 2020 annulée pour des raisons évidentes, le CFT’ival revient en 2021 ! Malgré la crise du Covid, les jeunes en BTS ACSE ont pu partir à l’étranger à la découverte de nouveaux savoir-faire et savoir- être pour leurs futurs métiers !

Une nouvelle fois, les BTS ACSE sont partis découvrir le monde !


6 mois à l’étranger, c’est la condition sine qua non pour intégrer le BTS ACSE (formation initiale) au CFTA de Montfort sur Meu. Ce stage est l’occasion de découvrir de nouveaux savoir-faire, de partager des expériences fortes avec des professionnels à l’international. Cette expérience à l’étranger est également à valoriser sur le CV de ces futurs professionnels ! Cela révèle leur capacité d’adaptation dans un environnement professionnel qu’ils ne maîtrisent pas.

Le CFT’ival, raconter son expérience en vidéo


Comme chaque année, les jeunes partis à l’étranger ont pour mission de filmer leur expérience. Des images d’exploitations professionnelles entrecoupées de scènes de vie locale, de paysages extraordinaires, voici la recette des vidéos du BTS ACSE !
A leur retour en France, deux semaines de travail sont nécessaires ! L’écriture des scénarii, le montage ainsi que la prise de son sont autant d’éléments importants pour constituer le produit final présenté lors du CFT’ival. Ce travail de post production est réalisé avec l’aide d’un professionnel venant former les élèves sur les bonnes pratiques du montage vidéo.

Un projet qui se travaille tout au long de l’année


Le stage a l’étranger se prépare bien en amont ! Dès le mois d’octobre, l’équipe du CFTA accompagne le jeune sur son projet. Soit le jeune connait son futur lieu de stage à l’étranger et l’équipe le valide, soit il n’en a pas, alors l’équipe pédagogique lui propose un carnet d’adresses. Celui-ci est constitué des différentes exploitations ayant déjà accueilli un stagiaire les années précédentes.
Lorsque chaque jeune a fait valider son lieu de stage, il est temps de prendre contact avec les exploitants, se présenter, expliquer son projet… le tout en anglais !
Bien évidemment ce stage fait partie de la formation, il est évalué lors d’un CCF en anglais, afin de noter la progression du jeune lors de son séjour. C’est aussi une évaluation dans le cadre du module de communication.

Vous pourrez retrouver les différentes vidéos présentées lors de l’événement sur la chaine Youtube du CFTA.

Partir avec Erasmus + en temps de pandémie : mission possible !
Vive ERASMUS + au CFTA de Montfort sur meu

GrèceIrlande
Europass
Depuis des mois, les Bac pro en rêvaient, mais la pandémie mondiale de COVID-19 est passée par là et leur mobilité internationale a été remise en question puis en suspens. Prévue en mai 2021, certains d’entre eux se sont accrochés à leur rêve, refusant d’y renoncer, et ont finalement réussi à partir fin août. Il faut dire que la mobilité fait partie de l’ADN du CFTA et qu’elle est portée par une équipe persuadée de sa nécessité. Après un stage hors-région en Seconde pro, les élèves partent en Europe par le biais d’un programme Erasmus + en Bac pro avant de s’éparpiller quatre à six mois, à travers le monde, en tant qu’étudiants BTS ACSE. Et ceci depuis des décennies !

Cette expérience a cependant été bien différente, car l’épreuve de la pandémie a obligé les jeunes et leurs encadrants à se dépasser, à surmonter des épreuves administratives, les nécessaires précautions sanitaires, etc., bref, à réaffirmer les atouts d’un tel programme.

« Une expérience exceptionnelle et magique », ont déclaré l’ensemble des stagiaires partis en Grèce et en Irlande. En élevage ovin, équin et en coopérative laitière, les jeunes ont découvert de nouveaux univers culturels et professionnels. Quoi qu’il en soit, les stagiaires ont été très appréciés, tant d’un point de vue professionnel qu’humain. Leur curiosité, sérieux dans le travail, ouverture d’esprit et écoute ont été unanimement mis en avant. Mieux armés en anglais, plus autonomes et fiers d’eux, encore émerveillés par ces quatre semaines qui sont finalement passées trop vite, les élèves évoquent une expérience plus que positive et, déterminés à obtenir leur bac, ont déjà le BTS en ligne de mire, pour pouvoir repartir !


Au programme des Bac pro, un projet artistique haut en couleur :
Famille en bleu cyan

Dans le cadre de leur module d‘éducation socioculturelle, la classe de Terminale Bac Pro CGEA a été sensibilisée à l'art et à la technique photographiques par le photographe François Lepage. Ils ont d’abord travaillé en studio, monté au CFTA pour l’occasion. Ensuite, dans le laboratoire de l’établissement, ils ont expérimenté, avec l’aide d’un technicien spécialisé, un procédé ancien de tirage ; le cyanotype (technique photographique de tirage par contact monochrome-bleu cyan).

 Le thème choisi était celui de la famille, au sens large (nucléaire, élargie, fantasmée…). Ils ont donc travaillé la notion de filiation à partir d'une photo de famille à reproduire ou décliner. Pour ce faire, ils ont été accompagnés par un metteur en scène afin de travailler le mouvement et le geste à fixer sur le papier. La photographie personnelle est ainsi devenue le prétexte à une réflexion plus profonde autour des « signes d’appartenance » à une famille, une tradition, un milieu… une réflexion sur l’image que nous construisons à travers ces mises en scènes de nous, de notre famille, photos que nous produisons, que nous montrons, transmettons aussi.

Un travail passionnant, mettant en œuvre une vraie créativité et une belle dynamique de groupe. Les jeunes ont joué collectif tout en dégageant leurs particularités. Après titrage, légendage et accrochage des photographies, ils ont présenté leur projet à un public restreint - pour des raisons sanitaires -, en expliquant le choix de la photo initiale et de son interprétation. Chaque groupe a ainsi choisi de présenter un triptyque avec la photo originale, la photo réinventée et son interprétation avec les personnages masqués, témoignant de l’ancrage de ce travail dans leur vécu.